Une société accusée d'avoir espionné les ordinateurs de ses salariés

Commentez les toutes dernières actualités informatiques
Scanner Windows pour détecter les erreurs de registre

Ce que nous vous conseillons :

1. Lisez les réponses ci-dessous où vous trouverez des conseils et de l'aide de la part des autres utilisateurs.

2. Avant de faire des modifications sur votre système ou d'installer des logiciels, nous vous recommandons
    fortement de cliquer ici pour scanner Windows afin de détecter les erreurs de registre.



Messagepar JoShuA » 23 Mai 2006, 13:32

NANTERRE (AFP) - 22/05/2006 21h49 - Une société d'achat d'espaces publicitaires, Aegis Media France, et son ex-PDG, Philippe Bourguignon, accusés d'avoir espionné les contenus des ordinateurs d'une vingtaine de salariés, sont jugés depuis lundi par la 17e chambre correctionnelle de Nanterre.

Un ancien salarié de cette société, Georges Chryssostalis, accuse l'entreprise d'avoir espionné ses courriers informatiques pendant plusieurs mois en 2004 et d'avoir accédé au contenu des ordinateurs d'une vingtaine de ses collègues.

Précisément, M. Chryssostalis, ancien conseiller du président, poursuit Aegis Media France et ses dirigeants pour "atteinte au secret des correspondances émises par télécommunication, traitement automatisé privé d'information nominative sans déclaration préalable à la CNIL", ainsi que d'"accès frauduleux dans un système de traitement automatisé de données".

Les faits sont liés au départ, en décembre 2003, de deux dirigeants d'Aegis Media France pour créer une société concurrente.

Onze mois plus tard, M. Chryssostalis, soupçonné d'avoir des contacts avec cette société concurrente, constate que l'ordinateur de sa secrétaire a été "visité".

Les faits lui seront confirmés par le directeur informatique de l'époque qui l'informera également que ses courriers électroniques étaient contrôlés depuis juin 2004 par la directrice juridique, Eléonore Sauerwein.

"Une date qui correspond à la création de la société concurrente des anciens dirigeants d'Aegis", a souligné M. Chryssostalis qui a évoqué la possibilité "qu'on ait pu croire qu'il allait rejoindre la concurrence".

M. Chryssostalis affirme en outre avoir appris que dans les nuits des 15 et 29 octobre 2004, les ordinateurs d'une vingtaine de salariés, dont lui-même, avaient été "visités" et des fichiers de leurs ordinateurs copiés.

Le plaignant, qui a démissionné en mars 2005, s'est porté partie civile et réclame 30.000 euros de dommages et intérêts.

Mais lors de l'audience en citation directe qui a eu lieu lundi, M. Chryssostalis a retiré son action à l'encontre de M. Bourguignon, les auditions ayant révélé que celui-ci n'assurait pas de fonctions opérationnelles au sein de l'entreprise et ne pouvait donc pas être responsable des faits reprochés.

Absent des débats, M. Bourguignon était représenté par son avocat, Me Emmanuel Daoud.

Toutefois, l'action en justice est maintenue à l'encontre d'Aegis Media France, de la directrice juridique du groupe, Mme Sauerwein, et du directeur général, Laurent Georges.

Le tribunal a mis son jugement en délibéré au 26 juin.
Avatar de l’utilisateur
JoShuA
Modérateur
 
Messages: 7246
Inscrit le: 02 Jan 2002, 15:37
Localisation: IdF

Retour vers Les News de Forum-Windows

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités

  •  Liens commerciaux