La définition des spywares en question

Commentez les toutes dernières actualités informatiques
Scanner Windows pour détecter les erreurs de registre

Ce que nous vous conseillons :

1. Lisez les réponses ci-dessous où vous trouverez des conseils et de l'aide de la part des autres utilisateurs.

2. Avant de faire des modifications sur votre système ou d'installer des logiciels, nous vous recommandons
    fortement de cliquer ici pour scanner Windows afin de détecter les erreurs de registre.



Messagepar JoShuA » 17 Juil 2005, 16:01

Regroupant consommateurs et professionnels de la sécurité, une coalition entend clarifier le flou qui entoure ce nouveau fléau.

Jean-Baptiste Dupin , 01net., le 12/07/2005 à 19h20

Une nouvelle alliance, l'Anti-Spyware Coalition, vient de voir le jour. Ce groupement s'est donné pour ambition de rédiger des définitions, des pratiques et un vocabulaire communs sur toute l'industrie des spywares. Placée sous l'égide du Center for Democracy and Technology, une association américaine de consommateurs et de citoyens, l'alliance rassemble la plupart des grands acteurs de la lutte contre ce fléau informatique.

« L'objectif de cette association est d'aider les utilisateurs, particuliers ou entreprises, d'abord en leur expliquant pourquoi certains programmes peuvent être indésirables, puis en les aidant à prendre les bonnes mesures de protection », explique Frédéric Saulet, chef marketing produit entreprises Europe chez Trend Micro, l'un des membres de l'alliance. « L'idée est de ne pas reproduire l'erreur qui a été commise il y a une dizaine d'années pour les antivirus et de s'accorder tout de suite sur les nomenclatures, les noms de détection, afin de réagir au plus vite et en concertation », renchérit David Kopp, responsable du centre de recherche antiviral européen de Trend Micro.

On distingue en général les spywares qui préviennent l'utilisateur de leur installation (greyware) et ceux qui s'exécutent automatiquement et sournoisement. Ceux-ci peuvent être parfois malicieux et porteurs de germes viraux, ouvrant par exemple une porte dans le système d'exploitation ou agissant en coordination avec d'autres types d'attaque (vers, spam...).

Les définitions en question

L'illégalité de ces derniers est indiscutable. La première tâche de l'alliance sera donc d'arrêter des définitions exactes. Une première version des spécifications est en ligne et ouverte aux commentaires publics jusqu'au 12 août.

Du côté des greywares, la situation est plus confuse. Leurs éditeurs, qui sollicitent l'approbation de l'utilisateur, se jugent donc dans leur bon droit et peuvent du coup légitimement se plaindre lorsque leurs produits sont placés sur une liste noire.

Difficile alors pour l'alliance d'en empêcher l'utilisation. Elle va plutôt jouer la carte de la sensibilisation en expliquant aux internautes les risques qu'ils courent s'ils installent sur leur ordinateur ce type de logiciel. Une pédagogie qui demande la plus grande crédibilité. La dissolution d'une précédente association du même ordre, le Consortium of Anti-Spyware Technology, qui avait accueilli en son sein des éditeurs de spywares, prouve combien le sujet de ces logiciels qui flirtent avec l'illégalité est sensible.
Avatar de l’utilisateur
JoShuA
Modérateur
 
Messages: 7246
Inscrit le: 02 Jan 2002, 15:37
Localisation: IdF

Messagepar JoShuA » 17 Juil 2005, 16:46

Le document de travail est disponible ici (PDF 113 Ko en Anglais)
Avatar de l’utilisateur
JoShuA
Modérateur
 
Messages: 7246
Inscrit le: 02 Jan 2002, 15:37
Localisation: IdF


Retour vers Les News de Forum-Windows

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

  •  Liens commerciaux