MySQL s'émancipe du moteur transactionnel d'Oracle

Commentez les toutes dernières actualités informatiques
Scanner Windows pour détecter les erreurs de registre

Ce que nous vous conseillons :

1. Lisez les réponses ci-dessous où vous trouverez des conseils et de l'aide de la part des autres utilisateurs.

2. Avant de faire des modifications sur votre système ou d'installer des logiciels, nous vous recommandons
    fortement de cliquer ici pour scanner Windows afin de détecter les erreurs de registre.



Messagepar JoShuA » 03 Mai 2006, 12:01

Suite au rachat d'InnoDB par Oracle, MySQL ouvre ses interfaces de programmation de stockage pour encourager ses partenaires à en développer de nouveaux.

Le 12 octobre 2005, les quelque 10 millions d'utilisateurs de la base de données open source MySQL apprenaient avec stupeur qu'Oracle rachetait la technologie InnoDB, le moteur transactionnel le plus utilisé par MySQL, mais développé par un éditeur tiers. Pendant six longs mois, MySQL a tenté de rassurer ses utilisateurs, sans succès.

La conférence annuelle qui regroupait ses utilisateurs, la semaine dernière à Santa Clara en Californie, a été l'occasion pour l'éditeur de tranquilliser, une bonne fois pour toutes, ses clients. MySQL a effectivement ouvert son API de stockage et annoncé la disponibilité prochaine de trois nouveaux moteurs transactionnels - alternatives à InnoDB. PrimeBase XT est proposé par l'éditeur éponyme. SolidDB, de Solid Information Technology, sera disponible avant la fin de l'année. Et Falcon est développé en interne par MySQL.

Pour créer Falcon, MySQL a embauché Jim Starkey, le père d'Interbase, reconnu comme l'un des spécialistes mondiaux du domaine. « Avec le support de MVCC, Falcon va encore plus loin qu'InnoDB. Ce moteur est particulièrement bien adapté aux applications Web 2.0 qui supportent un très gros volume de transactions très rapides, alors qu'InnoDB convient mieux aux transactions longues », détaille Petter Zaitsev, le spécialiste du domaine chez MySQL.

Bien plus qu'une simple alternative à InnoDB

Plutôt que de répondre simplement à la pression d'Oracle, MySQL a transformé son erreur initiale en une véritable stratégie. Désormais, l'éditeur encourage ses partenaires éditeurs, la communauté open source et ses clients à développer de nouveaux moteurs de stockage. « Notre architecture facilite le développement de moteurs de stockage parfaitement adaptés à des applications spécifiques. Il serait dommage de s'en priver », déclare Bertrand Matthelié, responsable marketing Europe de MySQL.

Contrairement à SQL Serveur, de Microsoft, et au SGBD d'Oracle, MySQL est la seule base de données supportant l'utilisation simultanée de plusieurs types de tables et moteurs associés. Une caractéristique qui a largement contribué à son succès. Son API Pluggable Storage Engine offre une couche d'abstraction entre le moteur de stockage et la base de données MySQL. Il est donc possible d'utiliser un moteur de stockage spécifique ou d'en créer un nouveau, sans pour autant devoir modifier le code de son application.

Grâce à cette caractéristique, de nombreux moteurs ont vu le jour ces derniers mois : MySQL cluster (cluster temps réel), MySQL Archive (archivage de données historiques), Federated (une base de données logiques réparties sur plusieurs serveurs physiques), et même un moteur Molap développé par Thinking Networks. L'ouverture de cette API a également permis à certaines entreprises de créer leur propre moteur en quelques mois. C'est notamment le cas de la communauté en ligne Friendster.

Pour structurer le développement de cet écosystème naissant, MySQL lancera bientôt un programme de certification et des outils : livre blanc, tutoriaux, Example (un moteur de démonstration), etc. MySQL souhaite ainsi aider les développeurs à créer leur propre moteur si nécessaire, et guider les utilisateurs dans le choix du moteur existant le mieux adapté à leurs besoins.

Différents types de moteurs pour MySQL

Image Transactionnel
InnoDB et BerkeleyDB, d'Oracle.
SolidDB, de Solid Information Technology.
PBXT, de Prime Base.
Falcon (nom de code), de MySQL.

Image Décisionnel
Molap, de Thinking Networks.
OpenOLAP for MySQL.

:arriw: Autres
MyIsam, Memory, Archive, Federated, Merge, de MySQL.

Source : Image
Avatar de l’utilisateur
JoShuA
Modérateur
 
Messages: 7246
Inscrit le: 02 Jan 2002, 15:37
Localisation: IdF

Retour vers Les News de Forum-Windows

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

  •  Liens commerciaux