La France, un "cas d'école" dans l'essor du haut-débit

Commentez les toutes dernières actualités informatiques
Scanner Windows pour détecter les erreurs de registre

Ce que nous vous conseillons :

1. Lisez les réponses ci-dessous où vous trouverez des conseils et de l'aide de la part des autres utilisateurs.

2. Avant de faire des modifications sur votre système ou d'installer des logiciels, nous vous recommandons
    fortement de cliquer ici pour scanner Windows afin de détecter les erreurs de registre.



Messagepar JoShuA » 20 Fév 2006, 22:53

BRUXELLES (AFP) - 20/02/2006 21h25 - Longtemps à la traîne, la France fait dorénavant figure "de cas d'école" dans le développement du haut-débit, juge un rapport publié lundi par la Commission européenne.

"Les usagers français peuvent profiter d'un des marchés les plus dynamiques et les plus compétitifs en Europe, avec un taux de pénétration élevé (15%) et des prix attractifs", explique la Commission dans un rapport.

La raison principale à cet essor spectaculaire est le développement du dégroupage, à un rythme de 500.000 nouvelles lignes dégroupées par trimestre en 2005, explique Bruxelles.

La France est aujourd'hui le premier pays européen en terme de lignes dégroupées (2,5 millions en octobre 2005).

"Ce sont en partie les actions prises il y a deux ou trois ans par les régulateurs nationaux qui ont permis aux nouveaux entrants de pénétrer le réseau de France Télécom", a expliqué un fonctionnaire européen.

"La France est un cas d'école en matière de haut-débit. Elle était à la traîne il y a trois ans mais les obligations sévères imposées à France Télécom pour le dégroupage ont permis de faire progresser le haut-débit", a-t-il ajouté.

En outre, souligne le rapport, malgré des retards à l'allumage, la France a finalement fait "des progrès considérables", en ce qui concerne la transposition des directives sur les télécommunications de 2002.

"L'Autorité de régulations des communications électroniques et des Postes (Arcep) travaille activement à améliorer la concurrence mais dans certains cas, il semblerait qu'elle doive agir plus sévèrement pour contraindre les opérateurs à se plier à ses exigences", nuance toutefois la Commission.

Concernant la téléphonie fixe, France Télécom reste l'opérateur référent, avec une part de marché de 71,5% au 1er janvier 2005.

Le marché de la téléphonie mobile a pour sa part progressé de 3 millions d'abonnés à 46 millions en octobre 2005. Pourtant le taux de pénétration reste faible (76,1%), et très en-dessous de la moyenne européenne (93%).

Enfin, la Commission regrette que le délai pour annuler un abonnement chez un opérateur et conserver son numéro chez un nouvel opérateur soit "si long" (un à 2,5 mois). Une loi française prévoit toutefois de l'abaisser à 10 jours.
Avatar de l’utilisateur
JoShuA
Modérateur
 
Messages: 7246
Inscrit le: 02 Jan 2002, 15:37
Localisation: IdF

Retour vers Les News de Forum-Windows

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

  •  Liens commerciaux