Un dépannage express sur toute la France

Commentez les toutes dernières actualités informatiques

Messagepar JoShuA » 05 Déc 2005, 13:05

Informatique Minute veut proposer le dépannage express sur toute la France
Ce réseau va se lancer en mars 2006 avec une vingtaine d'implantations. Ses franchisés seront des informaticiens expérimentés.


Réparation sur site, engagement de rapidité, présence nationale... Jusqu'ici, rien de bien nouveau chez Informatique Minute. Mais il faut observer d'un peu plus près le concept pour s'apercevoir que l'enseigne, dont le lancement en franchise s'effectuera en mars 2006, a quelques atouts dans sa manche.

Quant à son créateur, Bruno Lecordier, c'est aux nombreuses années passées au chevet informatique de sociétés qu'il doit son idée. « Mon expérience professionnelle m'a fait prendre conscience de la difficulté pour un technicien indépendant de travailler sans soutien », déclare le DG d'Informatique Minute. Janvier 2004 voit donc la naissance du réseau.

L'implantation pilote, en Bourgogne, prépare le concept pendant une année. À la différence de ses concurrents, l'enseigne de Bruno Lecordier entend arriver sur le marché, peut-être après bien d'autres, mais en proposant directement une vingtaine d'implantations nationales, dans les grandes et petites villes, voire même en zones rurales.

L'objectif est d'une unité par zone de chalandise de 300 000 habitants. Un tour de France de présentation du réseau, débuté en septembre dernier, doit lui permettre d'y parvenir. Et il en sera de même en 2006, pour compter, dans un an, 50 à 80 unités, pour un potentiel de quelque 200 à terme.

Les futurs franchisés seront recrutés parmi les informaticiens expérimentés, les dirigeants de sociétés informatiques désireux d'ajouter du service à leurs prestations, ou encore les purs investisseurs. « Un réseau se doit d'amener un savoir-faire à ses clients, estime M e Olivier Deschamps, avocat associé du cabinet D, M & D Avocats et membre du collège des experts de la Fédération française de la Franchise. Se tourner vers des sociétés informatiques ou des techniciens qualifiés peut donc être un bon choix. »

Chaque unité débutera avec deux techniciens et deux véhicules, pour un droit d'entrée de 30 000 euros, hors apport personnel, plus redevances mensuelles. « Il n'existe pas de pas-de-porte, indique le directeur général. L'atelier se déplace chez le client, grâce à un scooter, une voiture ou un utilitaire entièrement équipés. Ce dernier dispose d'un banc d'essai qui permet au technicien d'intervenir et de régler la panne sur place. »

Créer une « société de serviabilité »

Au terme de société de services, Bruno Lecordier préfère celui de société de serviabilité. « Nous basons notre réussite sur le caractère serviable de nos techniciens. Toute intervention durera une demi-heure. Si la panne est résolue en quinze minutes, le technicien proposera d'autres services, comme le nettoyage de l'ordinateur, du conseil, de la formation. » Les techniciens seront formés pendant 5 jours avant ouverture sur l'accompagnement du client, le service...

Gare à ceux qui ne joueraient pas le jeu : parmi les interventions se cacheront des opérations « client mystère », de faux clients dont la mission est d'évaluer la prestation. De plus, tout client recevra dans les 48 h après intervention un mail pour recueillir son avis sur la réparation.

Le concept rassemblera plusieurs offres, sous le terme de Inn Services. Le premier est le numéro national, le 3223, mis en place pour réceptionner les appels des clients et les répartir ensuite entre les divers franchisés. La facturation s'effectuera à l'acte, ou moyennant des forfaits, les Chronominutes, décomptés à la minute.

Le client aura accès à un extranet pour visualiser son compte et les interventions réalisées. Des bornes interactives seront implantées dans les villes couvertes par l'offre, permettant de demander une intervention.

Capter aussi des clients professionnels

a direction discute également avec des constructeurs pour qu'ils intègrent des chèques d'intervention à leur catalogue. « Nous préférons cette solution à un accord avec la grande distribution, ou à un partenariat avec des FAI », estime Bruno Lecordier. Neuf personnes - 14 d'ici à juin 2006 - seront au service des franchisés. Bruno Lecordier s'est assuré l'appui de trois autres associés pour les aspects finances et développement, management, et marketing-communication.

Une centrale d'achats sera mise à la disposition des franchisés, de même qu'un centre de ressources, envoyant chaque jour aux techniciens les actualités informatiques. Ils seront également épaulés par un centre technique.

Une cellule grands comptes, Informatique Minute Entreprises, signera pour le compte des franchisés des accords nationaux avec des banques, sociétés d'assurance, collectivités, réseaux de franchise. Une façon de capter clients professionnels (80 % du total actuellement) et particuliers, et de se faire une place sur un marché qui devrait s'atomiser. Pour Olivier Deschamps, « à l'image des réseaux d'aide à la personne, qui se sont concentrés sous 3 ou 4 enseignes nationales sur une quinzaine au départ, l'assistance informatique connaîtra sans doute le même sort ».

Source : 01net.
Avatar de l’utilisateur
JoShuA
Modérateur
 
Messages: 7246
Inscrit le: 02 Jan 2002, 15:37
Localisation: IdF

Retour vers Les News de Forum-Windows

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Exabot [Bot] et 3 invités

  •  Liens commerciaux