Intel place les PC en mode virtuel

Commentez les toutes dernières actualités informatiques
Scanner Windows pour détecter les erreurs de registre

Ce que nous vous conseillons :

1. Lisez les réponses ci-dessous où vous trouverez des conseils et de l'aide de la part des autres utilisateurs.

2. Avant de faire des modifications sur votre système ou d'installer des logiciels, nous vous recommandons
    fortement de cliquer ici pour scanner Windows afin de détecter les erreurs de registre.



Messagepar JoShuA » 15 Nov 2005, 19:35

La société californienne sort ses deux premiers processeurs pour ordinateur de bureau dotés d'une technologie de virtualisation.

Pendant longtemps, un des lieux communs des ordinateurs individuels a été « un ordinateur = un système d'exploitation ». Éventuellement, deux d'entre eux pouvaient être installés sur un même PC mais n'avaient pas la possibilité de fonctionner ensemble. Une limitation battue en brèche depuis quelque temps par une technologie, la virtualisation, à laquelle Intel vient de donner un solide coup de pouce.

Le fondeur commence en effet à livrer deux nouveaux processeurs, les Pentium 4 662 et 672. Particularité : ils constituent les premières puces Intel pour PC dans lesquelles est gravée une technologie de virtualisation. Celle-ci n'était jusque-là proposée que dans des processeurs pour serveur.

Quand le numéro se termine par 2

Toutes les gammes Intel devraient suivre rapidement. La société annonce ainsi la virtualisation dans les plates-formes Centrino dans le courant de l'année 2006. Pour reconnaître les processeurs dotés de cette technologie, il faudra regarder leur numéro puisque sont concernés ceux dont le numéro se termine par 2, comme ici les Pentium 4 662 et 672. Fait notable, ces puces seront commercialisées au même prix que leurs homologues sans virtualisation. Quatre constructeurs vont proposer ces deux nouveaux modèles. Le plus avancé serait Lenovo qui, via un programme pilote, les vendra à ses clients dès le premier trimestre 2006. A la même période, AMD devrait commencer à commercialiser les puces dotées de sa propre technologie, du nom de Pacifica.

« Mettre la virtualisation directement dans le processeur permet d'établir un lien direct entre le matériel et la couche de virtualisation », juge Eric Nataf, responsable marketing infrastructure chez Microsoft. L'éditeur dispose, lui, de sa propre technologie, logicielle cette fois, avec Virtual Server et Virtual PC qui font face à la concurrence de sociétés comme VMWare ou de projets open source comme Xen .

« Avec notre partenariat avec Intel et AMD, les liens entre deux environnements virtuels seront de plus en plus réduits. Ce qui est essentiel, par exemple pour un développeur qui voudrait faire tourner sur une machine de production une application pas finalisée », poursuit Eric Nataf. En confinant celle-ci dans un environnement virtuel, il évitera ainsi que ses problèmes viennent polluer d'autres applications situées dans un autre environnement virtuel.

Aujourd'hui, les entreprises sont les premières concernées par cette technologie. La virtualisation connaît ainsi ses premiers succès sur le marché des serveurs, avec VMWare comme chef de file. Microsoft a d'ailleurs décidé d'inclure d'office sa technologie dans la prochaine version de son système d'exploitation serveur.

Ludovic Nachury , 01net., le 15/11/2005 à 18h45
Avatar de l’utilisateur
JoShuA
Modérateur
 
Messages: 7246
Inscrit le: 02 Jan 2002, 15:37
Localisation: IdF

Retour vers Les News de Forum-Windows

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

  •  Liens commerciaux