Le Wi-Fi gratuit financé par la publicité atterrit en France

Commentez les toutes dernières actualités informatiques
Scanner Windows pour détecter les erreurs de registre

Ce que nous vous conseillons :

1. Lisez les réponses ci-dessous où vous trouverez des conseils et de l'aide de la part des autres utilisateurs.

2. Avant de faire des modifications sur votre système ou d'installer des logiciels, nous vous recommandons
    fortement de cliquer ici pour scanner Windows afin de détecter les erreurs de registre.



Messagepar JoShuA » 05 Oct 2005, 22:39

La société Free-hotspot.com compte ouvrir dans l'Hexagone des espaces Wi-Fi, gratuits pour les utilisateurs comme pour les propriétaires des lieux, grâce à de la publicité.

Guillaume Deleurence , 01net., le 05/10/2005 à 16h04

Popularisée ces derniers jours par Google, l'idée de financer des réseaux Wi-Fi gratuits par de la publicité est en train de faire son petit bonhomme de chemin. Ainsi, la société Free-hotspot.com, filiale du groupe de marketing Anacapa, installée à Dublin et en Californie, compte inaugurer le même concept bientôt dans plusieurs pays d'Europe, dont la France.

Aujourd'hui en phase de préparation, la formule sera commercialisée dans le courant du mois d'octobre. Free-hotspot propose aux propriétaires d'espace très fréquentés (cafés, restaurants, hôtel...) d'installer un réseau Wi-Fi dans leur établissement, sans aucune contrepartie financière. Tout est pris en charge par la société, y compris le coût du matériel, la maintenance et l'exploitation du réseau sans fil. « Une fois le réseau installé, le propriétaire d'un établissement n'aura plus à s'occuper de quoi que ce soit », indique Joe Brunoli, responsable du développement de Free-hotspot.

En revanche, le coût de l'accès à Internet reste à la charge de l'établissement, qui peut choisir de le répercuter auprès de sa clientèle. Mais, dans l'esprit du projet, l'accès à Internet devrait rester gratuit. C'est en effet la publicité qui financera l'ensemble du système : en passant d'un site à l'autre, et seulement dans ce cas, l'utilisateur verra apparaître une fenêtre de publicité, en plus de celles qui s'affichent sur les pages Web consultées. En moyenne, Free-hotspot estime qu'une publicité s'affiche toutes les 5 minutes. Mais si un utilisateur ne consulte qu'un seul et même site, il n'en verra aucune.

Le propriétaire, outre le nouveau service offert gracieusement à sa clientèle, générateur de chiffre d'affaires supplémentaire, percevra même une rémunération en fonction du nombre de publicités cliquées par ses clients. Un moyen pour lui de financer sa connexion Internet haut-débit, qui reste à sa charge.

Concurrence sceptique

Selon Free-hotspot, les annonceurs, eux, devraient être séduits par le système, puisqu'il sera possible de cibler finement les campagnes de publicité en fonction des lieux et de leur fréquentation. Les entreprises ou commerces à proximité d'un hot spot pourraient également y trouver un intérêt.

« Nous sommes en phase bêta pour le moment, indique Joe Brunoli. Nous avons déjà finalisé une douzaine de contrats sur Paris. Nous visons, en Europe, entre 500 et 1000 hot spots en Europe d'ici à la fin de l'année, et environ 7 000 à la fin 2006, dont une centaine en France. »

Du côté des concurrents, on se pose néanmoins quelques questions. « C'est une bonne idée », reconnaît David Taïeb, un des fondateurs et dirigeants de HotCafé, qui déploie aujourd'hui dans Paris, et bientôt en province, des hot spots dans les cafés, gratuits pour les utilisateurs, et payants pour les propriétaires. « Mais tout cela reste nébuleux. Vu la fréquentation que nous enregistrons déjà dans nos hot spots, nous avons évidemment déjà réfléchi à un tel modèle. Mais nous ne pensons pas que les entreprises sont aujourd'hui prêtes à payer pour ce type de publicités. On ne demanderait pas mieux que de ne plus faire payer les cafetiers, mais ce n'est pas encore possible, selon nous. »

L'entreprise se dit « rentable » , malgré une « concurrence acharnée, où les propriétaires de lieux sont sollicités par des prestataires qui cassent les prix ». Hotcafé, qui discute actuellement avec un FAI d'envergure nationale, estime qu'un réseau Wi-Fi installé dans un café peut générer jusqu'à 3 000 euros de chiffre d'affaires supplémentaires, en consommations. La jeune pousse dit ouvrir aujourd'hui en moyenne 2 à 3 points d'accès sans fil par mois.
Avatar de l’utilisateur
JoShuA
Modérateur
 
Messages: 7246
Inscrit le: 02 Jan 2002, 15:37
Localisation: IdF

Retour vers Les News de Forum-Windows

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

  •  Liens commerciaux