Internet: des arnaques mais aussi un lieu "très sûr" pour les paiement

Commentez les toutes dernières actualités informatiques
Scanner Windows pour détecter les erreurs de registre

Ce que nous vous conseillons :

1. Lisez les réponses ci-dessous où vous trouverez des conseils et de l'aide de la part des autres utilisateurs.

2. Avant de faire des modifications sur votre système ou d'installer des logiciels, nous vous recommandons
    fortement de cliquer ici pour scanner Windows afin de détecter les erreurs de registre.



Messagepar JoShuA » 19 Mai 2005, 19:29

Internet: des arnaques mais aussi un lieu "très sûr" pour les paiement

Même si les arnaques existent bel et bien sur internet et sont même en progression, le paiement en ligne par carte bancaire est en fait "très sûr" à partir du moment où il est réalisé dans un espace sécurisé, selon un rapport de l'Observatoire de la cyberconsommation.

Alors que les ventes en ligne connaissent dans le monde comme en France une progression notable (53% en 2004 dans l'hexagone), l'Observatoire affirme dans son rapport, publié jeudi et rédigé par des experts indépendants, que le piratage de la carte bancaire sur internet est un "mythe".

L'Observatoire est même catégorique : "aucune interception d'un numéro de carte bancaire n'a eu lieu en France à l'occasion d'un achat sur un site marchand doté d'un espace sécurisé". Ces espaces sont facilement reconnaissables puisque leur adresse URL commence toujours par "https" au lieu de "http". De même, un cadenas figure en bas à droite de la page internet.

Avec plus de 80% des paiements, la carte bancaire est l'outil privilégié pour les achats en ligne. Or si le paiement en ligne est encore un geste "angoissant" pour de nombreux internautes, les études montrent qu'"acheter sur internet est aujourd'hui plus sûr que dans le +monde réel+", a souligné Isabelle Falque-Pierrotin, présidente du Forum des droits sur l'internet, organisme qui chapeaute l'Observatoire de la cyberconsommation.

A ce propos, l'Observatoire souhaiterait que dans les achats de proximité le numéro de la carte qui figure sur la "facturette" conservée par le vendeur soit effacé, comme il l'est déjà sur le papier remis à l'acheteur.

Le rapport ne vise pas à nier les escroqueries sur internet. Au contraire, tout en appelant à des actions d'information auprès des internautes, il est l'occasion de mettre en garde contre deux fraudes qui connaissent une progression fulgurante sur le réseau. Ces "menaces bien réelles" ont pour nom "phishing" ("hameçonnage") et "dialers".

Dérivé des termes anglais "fishing" (pêche) et "phreaking" (piratage de lignes téléphoniques), le "phishing", jusqu'ici cantonné aux internautes anglophones, est en nette progression en France, passé fin décembre 2004 du 10e au 5e rang des pays les plus touchés, selon les chiffres officiels.

La fraude consiste à envoyer un mail non sollicité (spam) qui à l'apparence d'un établissement connu (banques, sites de e-commerce, etc) afin d'obtenir du destinataire ses données confidentielles, comme un numéro de compte bancaire ou de carte bleue.

L'internaute est alors invité à cliquer sur un lien qui renvoie sur un site qui est la copie du site officiel. Puis sous quelque prétexte que ce soit -une opération de maintenance, par exemple- l'internaute doit "confirmer" ses coordonnées bancaires. Autant d'informations qui seront réutilisées par les escrocs.



L'escroquerie des "dialers" est elle aussi en constante augmentation (+20% en 2004). Les internautes se voient proposer des contenus (sonneries de portables, horoscopes, jeux, porno, etc.) par le biais d'un kit de connexion qui renvoie en fait à des numéros surtaxés.

Si de plus l'internaute omet de se déconnecter, il continuera sa navigation sur internet avec la même connexion surtaxée. Dans certains cas, la fraude prévoit que l'internaute se connecte par un numéro appelant l'étranger. Les dommages peuvent se chiffrer en milliers d'euros.

De nouvelles solutions de micro-paiement et porte-monnaies électroniques sont en pleine expansion sur internet mais leur multiplication peuvent entraîner une "certaine confusion" pour l'internaute, reconnaît l'Observatoire qui insiste sur la nécessité d'actions d'information et de sensibilisation.

Source AFP Paris
Avatar de l’utilisateur
JoShuA
Modérateur
 
Messages: 7246
Inscrit le: 02 Jan 2002, 15:37
Localisation: IdF

Retour vers Les News de Forum-Windows

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

  •  Liens commerciaux